40ème anniversaire du Lycée de Dioila: La reconnaissance fêtée par l’AALDMD

photo_4572_18464299

1er octobre 1976-1er octobre 2016. Le Lycée de Dowélé Marico de Dioila a 40 ans. L’Association des anciens du Lycée Dowélé Marico de Dioila (AALDMD), regroupant des femmes et d’hommes venant de tous les coins du Mali, a célébré avec faste cet anniversaire le 13 mai 2017, dans l’enceinte de l’établissement,  sous la présidence du chef de cabinet du Ministre de l’éducation nationale, Amadou Alpha,  représentant son ministre et parrain de l’évènement.  Le sous préfet D. Dembélé, le Maire Yacouba Dowélé Marico, le représentant du chef de village Moribo Marico, le président du conseil de cercle, Adama Marico,  anciens proviseurs, censeurs, professeurs, chefs de service de la zone, populations du cercle de Dioila, ont tenu à vivre l’évènement avec les anciens élèves, lycéens, et personnel administratif actuel, au rythme d’interventions, de témoignages, de sketchs, de conférences débats, de poésies, de remise d’attestations de reconnaissance, de match de football, de musique traditionnelle.

Le Maire de Kaladougou, Yacouba Dowélé Marico, a souligné que ce jour n’aurait lieu sans les enseignants malgré leurs conditions de travail qui sont des plus médiocres. «Dioila vous est reconnaissant», a dit le Maire. A l’endroit des élèves, il les a invité à l’assiduité dans le travail et le respect des professeurs pour arriver là où leurs ainés sont. La reconnaissance du président de l’Aaldmd, Chienkoro Doumbia, est allée à l’endroit de leurs parents qui ont consenti d’énormes sacrifices pour qu’eux soient ce qu’ils sont aujourd’hui.

«On remercie tous ceux qui ont contribué à la construction de ce Lycée dont notre père, le capitaine Soungalo Samaké, l’un des initiateurs de l’arrivée du Lycée à Dioila», déclare Chienkoro Doumbia. On a décidé de créer l’Aaldmd, dit-il, pour contribuer au développement du Lycée Dowélé Marico de Dioila notamment et du cercle de façon générale. Qu’il me soit permis de remercier  le proviseur et l’ensemble du corps professoral du Lycée, les anciens proviseurs et censeurs dont certains ont gratifiés de leur présence pour témoigner leur attachement  au Lycée.

Pour l’actuel proviseur du Lycée, Lamine Coulibaly, le Lycée Dowélé Marico est une école d’excellence, car elle a de tout temps drainé dans l’enseignement supérieur des bacheliers qui ont fait la fierté du Banico par leur savoir, leur savoir faire et leur savoir être. «La preuve tangible de cette assertion est donnée par l’Aaldmd dont les membres sont tous des diplômés et exerçant des hautes fonctions», précise le proviseur.

Le chef de cabinet du ministre de  l’éducation, Amadou Alpha, a indiqué que cet évènement est le signe de reconnaissance des élèves qui ont fréquenté l’établissement à l’endroit de leurs parents qui avaient consenti d’importants efforts  pour qu’ils pussent étudier dans les meilleures conditions possibles. Par ailleurs, il a remercié l’Aaldmd pour sa belle initiative qui n’est pas sa première à l’endroit du Lycée. «Récompense des meilleurs élèves en 2014, précieux don de matériels d’assainissement d’une valeur de 1 million de FCFA au Lycée en 2015 sont des illustrations», a-t-il dit.

A l’endroit des élève, il les a invité à imiter leurs aînés dans les études et gestes de solidarité envers le cercle de Dioila. Avant de rassurer Dioila de l’accompagnement du département de l’éducation à ses côtés pour le développement de l’éducation. Il ressort de l’historique du Lycée qu’il a été construit pour abriter 640 élèves dans un premier temps.

Avec d’autres réalisations en son sein, dit le proviseur L.Coulibaly, il peut contenir à ce jour 1500 élèves. Sa superficie est 1600m2. De 1976 à ce jour, 10 proviseurs se sont succédés à la tête de l’établissement ; 14 censeurs; 9 surveillants généraux; 6 économes. Témoignages, poésies, conférences sur le LMD (Licence Master Doctorat) pour préparer les futurs bacheliers, remise d’attestation de reconnaisse, etc., ont été les temps forts de la journée plein d’émotion.

Hadama B. Fofana

LE REPUBLICAIN

Laisser une reponse