Affaire Collège Horizon : Le jeu trouble de la fondation Maarif

Ag_Erlaf-Maarif-Deputes_AKP

Le lundi aura lieu la rentrée officielle des classes. A ce jour, le ministère de l’Educatio2 octobre prochain n continue à rassurer, alors que sur le terrain, rien n’est fait.

Tout se passe comme si, dans la « cession » de Collège Horizon, le « repreneur » est celui qui dicte sa loi au gouvernement. Ainsi, avant même la notification officielle au Collège Horizon du retrait de son agrément, c’est la Fondation Maarif qui écrivait, le 26 août, aux propriétaires des locaux de Collège Horizon ACI, pour négocier une cession des bâtiments.

Celui-ci, ne pouvant accéder à leur requête, puisque engagé déjà et ne reprochant rien aux contractants, a juste écrit à Collège Horizon, les suppliant presque, de dénoncer le bail.
Autant dire que les 3200 élèves des Collèges Horizon ne rentreront pas lundi, par la faute du département de l’Education. Quel paradoxe ! Celui qui est chargé de la promotion de l’éducation devient son fossoyeur !

Ce scénario est celui qui est appliqué partout, y compris à Ségou. Car, malgré tout, personne, pas même l’Association des parents d’élèves, pourtant les premiers concernés, n’ont vu le matériel de Maarif. Les parents d’élèves avaient prévu de battre le pavé demain samedi pour protester contre le sort que le gouvernement malien veut réserver à leurs enfants, mais, à la dernière minute, il leur a été demandé d’y surseoir, « une solution étant en passe d’être trouvée ».

Il urge en tout cas de trouver une solution, si l’on ne veut pas voir des milliers d’enfants abandonnés par le gouvernement, mais, surtout, si le gouvernement ne veut pas se retrouver avec une multitude de procès sur le bras. Il semblerait que ce bras de fer gouvernement/Collège Horizon serait à l’origine du report de la rentrée scolaire dans toutes les écoles. Selon de sources non-officielles, la rentrée est reportée au 9 octobre.

Alexis Kalambry 

LES ECHOS

Laisser une reponse