Assemblée générale du Stade malien de Bamako : Youssouf Traoré passe le flambeau à Me Boubacar Karamoko Coulibaly

Stade-malien-Bamako

Le complexe sportif Fousseyni Diarra de Sotuba a servi de cadre le dimanche dernier à l’assemblée générale du Stade malien de Bamako. Après le départ du président Boucary Sidibé dit Kolon, l’échec du club en ligue des champions, le comité de sages du club a entrepris de poser de nouveaux jalons pour donner un second souffle à l’équipe de Sotuba. Voilà toue l’importance de ladite assemblée générale qui a consacré, sans bain de sang, l’élection par acclamation du nouveau président du Stade malien, en la personne de Me Boubacar Karamoko Coulibaly.

Depuis le départ de Boucary Sidibé dit Kolon , (appelé à d’autres fonctions) l’intérim de la présidence du Stade était assuré  par son vice président Youssouf Traoré dit Bani. Logiquement, c’est lui qui devrait continuer. Durant son court mandat, il a essuyé des critiques par rapport à son désintérêt vis-à-vis du club. Malgré qu’il ait expliqué les raisons de ses occupations professionnelles, le comité de sages du Stade a jugé nécessaire de le débarquer.

Nonobstant le titre de champion du Mali acquis,  tout n’a pas été de rose. Il y a eu l’élimination du club lors du tour préliminaire de la ligue africaine des champions par les Libériens de Barracks Young Controllers. La phase des poules de la ligue des champions reste et demeure l’ultime objectif du club de Sotuba, un objectif devant lequel le club court depuis des années sans parvenir à vaincre le signe indien.

Le comité de sages à donc décidé de confier les rênes du Stade malien de Bamako à Me Boubacar Karamoko Coulibaly afin qu’il le  guide vers la lumière. Malgré la grave crise qui secoue le football malien, notamment la lourde sanction de la FIFA et la mise au chômage technique des footballeurs, le comité des sages du Stade malien de Bamako a décidé d’organiser une assemblée générale pour donner de nouvelles orientations au club.

Ce qui explique d’ailleurs le choix de Me Boubacar Karamoko Coulibaly.  Le président par intérim sortant Youssouf Traoré dit Bani a présenté son bilan à la tête de l’équipe, avec à son actif un titre de champion pour le Stade malien de Bamako sous des ovations nourries. C’est dans une atmosphère festive qu’il a passé le flambeau  à Me Boubacar Karamoko Coulibaly.

Le nouveau président du club très, ému par le choix des sages, a tenu à saluer  le travail abattu par ses  prédécesseurs et a dévoilé son schéma directeur, teinté par un plan d’action permettant au club de Sotuba de concurrencer le gotha du football africain. Il s’agit aussi de poser les jalons d’une grande équipe  performante et professionnelle pour le grand bonheur du football malien.

Un football malien à la croisé des chemins et qui a besoin d’un nouveau souffle pour enfin retrouver sa place d’antan dans le concert des nations. La route semble parsemée d’embuches mais le nouveau président, Me Boubacar Karamoko Coulibaly, est prêt à déblayer le chemin pour son club et pour le football malien.

Moussa Samba Diallo

LE REPUBLICAIN

 

Laisser une reponse