Burkina Faso : Attaque terroriste contre deux hôtels et un restaurant de la capitale

000_750G8_0-765x510

Témoignages recueillis par le directeur du principal hôpital de Ouagadougou, il y aurait au moins « une vingtaine de morts ».
Pour l’heure, trente personnes ont été sorties indemnes de l’hôtel, dont le ministre du Travail, Clément Sawadogo. Trente-trois blessés ont été évacués.
Vendredi soir, à 19h30 TU, des tirs multiples et des détonations retentissent. Des véhicules garés devant l’établissement explosent et plusieurs hommes cagoulés, arrivés à bord de 4X4, font irruption dans l’hôtel, situé sur l’avenue Kwame Nkruma.
Le groupe al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l’attaque, selon SITE, le centre américain de surveillance des sites islamistes.
Un Conseil des ministres extraordinaire aura lieu ce samedi matin avec le président Roch Marc Christian Kaboré.
Les assaillants, dont on ignore toujours le nombre exact – 3 ou 4 selon des témoins – sont toujours retranchés dans l’hôtel avec des otages. « Le quartier est bouclé et les dispositions sont prises pour lancer l’assaut et libérer les otages », expliquait vers 22h TU Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères burkinabè.
L’assaut a finalement été donné aux alentours d’1h30 (heure locale et TU). La nuit et la configuration du quartier, en construction, ont rendu difficile une intervention rapide, les forces de sécurité avançant lentement vers l’hôtel.
Selon le gouvernement, 126 personnes ont été extraites de l’hôtel dont 33 blessés. Trois terroristes ont été abattus. Il y aurait une vingtaine de morts.
Source RFI

Laisser une reponse