Caution et financement des entreprises dans l’exécution des marchés publics : Appréhender les principes de base de gouvernent les marchés publics

 

«Caution et financement des entreprises dans le cadre de la passation et de l’exécution des marchés publics au Mali au regard du nouveau code des marchés publics du 25 septembre 2015 ». C’est le thème de l’atelier de formation qui se tient depuis lundi 15 mai 2017 à la maison du partenariat Bamako-Angers à l’intention des cadres et agents des établissements bancaires et financiers (en charge de l’instruction des crédits; gestionnaires du risque etc.) et autres acteurs intervenants dans le financement des marchés publics, par le cabinet d’expertise, de conseils, d’audit, d’assistance et de formation en passation et gestion de marchés publics et privés (ICP-SARL).

Cette formation vise comme objectifs: appréhender les principes de base qui gouvernent les marchés publics; comprendre le processus de passation des marchés publics de fournitures, travaux et de prestation intellectuelles au regard du nouveau code des marchés public du 25 septembre 2015. Il s’agit aussi de permettre aux participants de maitriser  l’exécution des différents types de marchés  en rapport avec les garanties exigées à chaque étape du processus de passation et d’exécution du marché ; évaluer en toute sécurité le risque de financement des marchés publics en cas de cotraitance et de sous- traitance; savoir communiquer et comprendre  les requêtes formulées par les candidats, soumissionnaires, attributaires et titulaires des marchés publics.

A l’occasion, les co-animateurs de la formation, Mathieu Gnoléba Meguhé (Dg d’ICP-SARL) et Souleymane Fomba (ancien directeur des affaires juridiques et du contentieux et inspecteur général de la Bnda, ont abordé plusieurs modules avec les participants. L’on note la définition et les principales fondamentaux et terminologies des marchés publics ; le nouveau cadre juridique et institutionnel des marchés publics au Mali ; rappel sommaire du processus de passation des marchés de fournitures, travaux et prestations intellectuelles; dispositions importantes à connaître à et prendre en compte par le banquier ou le financier dans l’examen de la requête de mise en place des garanties demandées par l’entreprise dans le cadre des marchés publics. Seront aussi abordés par eux, les modules ayant trait aux garanties et requises lors du processus de passation, d’exécution et de réception du marché publics ; nantissement du marché public; modalités de paiement à l’international. La formation prend fin ce 18 mai.

Hadama B. Fofana

LE RÉPUBLICAIN

Laisser une reponse