CENOU : Le bilan à mi-parcours

CENOU

Les administrateurs du Centre national des œuvres universitaires du Mali (Cenou) ont tenu en fin de semaine, leur 14e session du conseil d’administration. C’était à la Cité universitaire de Kabala.

Il s’agissait, pour les administrateurs, d’adopter le procès-verbal de la 13e session ordinaire du conseil d’administration et évaluer la mise en œuvre du programme. Selon le directeur provisoire du Cenou, Kamon Sanou, cette session est placée sous le signe de la consolidation des acquis et du renforcement des recours pour répondre mieux au défi de qualité des services. « Le rapport d’activités du semestre écoulé est assez reluisant. Nous y trouvons des réalisations qui, dans un premier temps, n’étaient pas évidentes au regard de la complexité des questions qui devraient être traitées », a-t-il-ajouté.

Le taux d’exécution des activités à mi-parcours est estimé à 54,83 % sur un budget de 22 milliards de F CFA. M. Sanou a dévoilé l’amélioration constante du cadre de vie des étudiants à travers les logements, la santé, le transport. Selon lui, ces efforts se traduisent, entre autres, par l’hébergement de 1809 étudiants, l’équipement de près de 480 chambres en matériels de literie, l’amélioration du plateau technique des centres de santé universitaires, le renforcement du système d’adduction d’eau à la FMOS et à Kabala par l’installation de forages…

Aussi, ajoutera-t-il, le renforcement du programme de développement d’un système informatique de gestion des bourses, logement, transport, santé et actions sociales. Ce système intégré, a résolu en très grande partie les problèmes auxquels ils sont confrontés au quotidien.

« Malgré le contexte difficile, vous avez toujours insuffler de nouvelles dynamiques qui ont constamment permis au service des œuvres universitaires de s’adapter aux circonstances et de faire face aux urgences en ce sens que vos suggestions ont toujours apporté des solutions justes », a indiqué le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Issa Baradji aux administrateurs. « Il vous appartient donc d’examiner profondément les documents qui vous sont soumis afin de prendre les décisions appropriées. Je suis sûr que le sens de la responsabilité qui a toujours guidé vos démarches permettra d’éclairer les débat tout au long des travaux », a-t-il ajouté.

L’insécurité est devenue un phénomène crucial dans l’espace universitaire, face à cette situation, le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a fait savoir que des mesures seront prises afin d’endiguer ce phénomène.

Les administrateurs ont examiné des propositions propres à satisfaire de façon partielle les besoins actuels identifiés, adopté le procès-verbal de leur 12e session ordinaire et évalué le rapport d’activités du 1er semestre 2017.

Bréhima Sogoba

INDICATEUR DU RENOUVEAU

Laisser une reponse