Conférence FIDIC-GAMA : Préparatifs d’un rendez-vous d’ingénieurs

Mme. Traoré Seynabou Diop

 

Le Mali est encore  mis à l’honneur pour l’organisation d’un évènement de haute portée à travers la 25ème édition de la conférence annuelle internationale des ingénieurs conseils FIDIC-GAMA. Les préparatifs de cette rencontre qui aura lieu en 2018 ont été lancés le 11 septembre à l’hôtel Laïco Amitié de Bamako. L’évènement regroupera dans la capitale malienne 400 à 500 personnes venant de divers horizons.

Selon la ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Traoré Zeinab Diop, le choix du Mali démontre qu’en dépit de la crise sécuritaire et des défis socio-économiques tendant à faire passer le Mali pour une destination risquée, le pays demeure fréquentable aux yeux de plusieurs partenaires et investisseurs internationaux. « La confiance placée en notre pays le Mali pour la tenue de la conférence FIDIC-GAMA 2018, malgré les difficultés que nous traversons, est le fruit de la volonté inébranlable du président de la République », a-t-elle déclaré.

Pour la première fois en 25 ans de son histoire, la Conférence annuelle internationale des ingénieurs conseils FIDIC-GAMA se tiendra dans un pays francophone d’Afrique subsaharienne. Une fois de plus, selon la ministre de l’Equipement et du Désenclavement, les regards se sont tournés vers le Mali comme pour approuver les efforts importants déployés par le gouvernement en matière de développement du secteur privé et des infrastructures.

Le gouvernement malien est persuadé que l’organisation de cette conférence au Mali viendra effectivement consolider l’ambition de faire du secteur de l’ingénierie l’un des moteurs de la mise en œuvre du processus de développement des infrastructures et de désenclavement intérieur et extérieur. « Profondément convaincus de cette pensée, nous œuvrons au niveau du département pour que les objectifs de qualité et de professionnalisme souhaités dans la réalisation des infrastructures soient atteints », a poursuivi Traoré Zeinab Diop.

FIDIC-GAMA 2018 mobilisera à Bamako plus d’une centaine d’associations professionnelles composées d’ingénieurs du monde entier et aura pour thème central : « Aligner le rôle des ingénieurs conseils à la vision du développement des infrastructures en Afrique». Ce thème met l’accent sur la nécessité d’une combinaison accrue entre la vocation des ingénieurs-conseils et les préoccupations des populations.

Soumaila T. Diarra

LE REPUBLICAIN

Laisser une reponse