Démenti : La DG de la Police Nationale apporte des précisions autour de l’affaire de meurtre d’une dame par son époux

RM-police

Suite à la publication d’une information tendancieuse dans les réseaux sociaux, relative à l’homicide volontaire d’une standardiste de la Présidence de la République par son époux, la Direction Générale de la Police Nationale tient à apporter les précisions suivantes :

Le Commissariat de Police de Kouloubleni auquel il est fait allusion dans l’article, n’existe nulle part dans les structures actuelles de la Direction Générale de la Police Nationale.
L’affaire dont il est question, a plutôt été traitée par le Commissariat de Police du 2ème Arrondissement du District de Bamako, dont le Commissaire et son Adjoint, assistés d’une équipe d’enquêteurs, ont mené l’enquête de bout en bout sans aucune pression, et en la présence constante du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Bamako tout au long de ladite enquête.

Il est à préciser qu’au cours de ses différentes auditions, le suspect, tout en reconnaissant le meurtre de son épouse, est resté constant et cohérent dans ses déclarations sans révéler le nom de celui qui serait l’auteur de la grossesse que portait sa défunte épouse, encore moins la personnalité à laquelle l’article tendancieux fait allusion.

Aussi, faut-il le préciser, à aucun moment de la procédure, le Commissaire de Police du 2ème Arrondissement et son Adjoint n’ont été reçus par le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, pour prendre une quelconque instruction.

Enfin, à la clôture de la procédure, le suspect a été présenté au Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Bamako, pour des fins de droit qui lui appartiennent.
Fait important, les enquêteurs ne pouvaient pas ne pas rendre compte au Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance du District de Bamako dans la mesure où ils avaient été saisis par celui-ci pour ouvrir une enquête en vue de mettre la lumière sur cette affaire.

Toute fois, la Direction Générale de la Police Nationale invite la population à plus de vigilance face à des allégations non fondées se trouvant sur les réseaux sociaux.

Source: Cellule de communication de la police nationale. CCPN

Laisser une reponse