Dramane Dembélé lors du lancement de son livre « un nouveau Pacte Social et Solidaire »

Dramane-DEMBELE-ancien-ministre-parti-adema

« L’accord de paix actuel a besoin d’être amélioré… »

Dramane Dembélé, ancien candidat malheureux aux élections présidentielles de 2013, ancien ministre des domaines de l’Etat, a procédé au lancement de son livre « un nouveau Pacte Social et Solidaire » à la Maison de la Presse, le 20 janvier 2013. C’était en présence de ses nombreux camarades du parti Adema.

Dans ce livre de 46 pages, l’auteur n’a pas manqué de faire part de sa vision du Mali. Par rapport à l’accord de paix et la réconciliation, il a indiqué ne pas hésiter à mettre sur la table le mot fédéralisme. Selon le ministre Dembélé, avec l’avènement de la Démocratie et à l’issue de la conférence nationale, il est apparu nécessaire de faire participer les populations dans la gestion des affaires publiques. Il a rappelé les causes et les conséquences des différentes rebellions  au Mali. Pour lui, la décentralisation constitue le creuset des Politiques de développement et de la Gouvernance du territoire. Alors décentraliser, c’est opter pour une gouvernance  où l’Etat central accepte de conférer des pouvoirs importants aux localités en termes d’autonomie administrative, financière et même productive.

Dramane_dembélé

Selon lui, l’accord de paix actuel a besoin d’être amélioré. Pour M Dembélé, c’est avec une synthèse d’intelligence que l’Etat Central doit doter les entités territoriales (communes, régions) de moyens juridiques, administratifs, financiers et décisionnels garantissant un développement accéléré durable. Selon lui, la décentralisation articule des logiques verticales et horizontales en cassant le monopole de la verticalité des décisions étatiques en cours des décennies. Dans le livre, l’auteur n’a pas oublié d’autres chantiers comme l’éducation, l’armée, la création de richesses, la santé et la culture mais aussi l’intégration. Chaque chantier a fait l’objet d’un diagnostic de l’auteur mais aussi des propositions. Si l’école doit produire un nouveau type de citoyen, celui-ci doit être ancré en ses valeurs fondatrices et ouvert au monde. La sécurité quant à elle doit tenir compte de la situation géopolitique et géostratégie du pays tandis que la création d’un fond souverain est nécessaire pour la création de richesses en s’inspirant des Pétrodollars, a indiqué l’auteur. De même la santé et la culture sont des chantiers auxquels il a apporté une autre vision.

Pour le premier, selon lui,  il faut un bouclier sanitaire au moyen d’une carte sanitaire de santé jeunes et d’une carte de santé senior ouvrant le droit à la gratuité des consultations.  Notre culture est la rente du futur qu’il faut reprendre les morceaux précis de notre histoire, a indiqué l’auteur. Enfin il dira que l’intégration régionale et internationale est à penser dans le cadre global de notre politique étrangère qui en constitue la matrice générale. L’auteur du livre en tant qu’homme politique a eu à répondre à d’autres questions comme sa candidature aux élections présidentielles prochaines, son expérience dans le gouvernement IBK. Dramane Dembélé a dit se conformer aux décisions du parti concernant la question de sa candidature au sein de son parti Adema.

Fakara Faïnké

LE REPUBLICAIN

Laisser une reponse