EBOLA : Le MSHP satisfait du dispositif à Kourémalé

Ebola-Mali

Nommée en septembre dernier à la tête du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Marie Madeleine Togo s’est rendue le samedi dernier au cordon de Kourémalé, ville frontalière entre le Mali et la Guinée. Il s’agissait, pour elle, de s’imprégner du dispositif mis en place dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola (MVE) et une prise de contact avec le personnel déployé pour la cause. Le MSHP s’est dit très satisfait aux termes de cette visite.

Dans le cadre de ses prises de contact avec ses services rattachés, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Marie Madeleine Togo, à la tête d’une forte délégation, a visité le 17 octobre 2015 le cordon de Kourémalé. Cette ville frontalière entre le Mali et la Guinée est au cœur du dispositif de surveillance épidémiologique de lutte contre la maladie à virus Ebola. Cette visite pour le ministre de la Santé avait deux significations. Primo, s’imprégner du dispositif et secundo une prise de contact avec le personnel médical et de soutien déployés sur les lieux.

A Kourémalé, le dispositif a pour objet de protéger notre pays contre toute forme de propagation de la MVE de la Guinée voisine vers notre pays. Il est érigé, sur l’axe qui lie nos deux pays, trois sites de contrôle.

L’un à Lougani, un autre au poste de police et un troisième à la douane. Un dispositif impressionnant qui a pour but de freiner toute propagation clandestine de cette maladie mortelle. Il faut noter qu’il est mis en place d’autres sites de contrôle sur les axes des zones d’orpaillage des alentours de Kourémalé.

Après la visite du dispositif, le ministre Marie Madeleine Togo a tenu une rencontre avec le personnel. Il a été surtout question des difficultés auxquelles le cordon est confronté, mais aussi de l’ensemble des dispositifs de lutte contre Ebola qui est confronté à un problème de financement.

Le MSHP a invité le personnel à la réflexion pour pallier les insuffisances devant améliorer le dispositif de lutte contre la MVE. Elle a dit compter sur le fonds BID dédié par le défunt roi de l’Arabie saoudite à la lutte contre Ebola dont notre pays a reçu une première tranche ainsi que le soutien des partenaires techniques et financiers avec à leur tête l’OMS. Elle a salué le travail abattu par les agents, les forces de l’ordre et de sécurité, la protection civile, les communautés et les PTF qui continuent de soutenir notre pays contre la MVE.

A noter que cette maladie de malheur est en passe de devenir une opportunité, puisque beaucoup de projets sont en train de se constituer autour d’elle. Il sera érigé des centres de santé dans les zones à risque. Des populations ont reçu des systèmes d’adduction d’eau et reçoivent de l’eau potable pour accentuer les mesures d’hygiène.

Ousmane Daou

L’INDICATEUR DU RENOUVEAU

Laisser une reponse