HADJ 2017 : Les premiers vols prévus ce 6 août

Bamako (Mali), Le 27 nov. 2015 - Thierno Amadou Omar Hass Diallo, Ministre des affaires religieuses et du culte.

Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Oumar Hass Diallo, a présidé le samedi 29 juillet 2017 la cérémonie de clôture de la formation et sensibilisation des 13 323 candidats au pèlerinage 2017 à la Maison du Hadj au Centre islamique.  Les premiers vols maliens sont attendus le 6 août à Djeddah.

 

Du 24 au 29 juillet 2017, la Maison du Hadj, dans le cadre de l’organisation du pèlerinage 2017, a organisé une session de formation et de sensibilisation à l’endroit des candidats au Hadj pour faciliter leur séjour et éclairer leur lanterne sur le bon accomplissement des rites du pèlerinage à La Mecque.

Aux milliers de pèlerins présents, le ministre des Affaires religieuses a prodigué des conseils et rappelé les directives des hautes autorités. Le temps de leur souhaiter bon pèlerinage, il les a invités une fois sur la terre sainte de l’islam à prier pour que notre pays puisse recouvrir sa sérénité.

Le chef du département a transmis les salutations du chef de l’Etat dont le souci majeur est de faciliter l’accomplissement du Hadj par les Maliens. Pour lui, depuis l’implication du président de la République, on constate d’année en année l’amélioration dans l’organisation du Hadj par notre pays.

Le tarif a été revu à la baisse. Il est passé de 2 625 000 F CFA, en 2016, à 2 364 235 F CFA cette année, soit une baisse d’environ 150 000 F CFA. L’augmentation du quota de 47 % a aussi vu le nombre de pèlerins passer de 9000 à 13 323 personnes. Le ministre a remercié les formateurs et invité les pèlerins à la patience une fois sur les lieux saints. Le nombre des délégués a été revu à la hausse pour faciliter la prise en charge.

Le directeur de la Maison du Hadj a expliqué qu’un quota de 11 000 pèlerins a été attribué aux agences de voyages filières privées contre 2332 à la filière gouvernementale dans le but de satisfaire leur demande. Il a salué le chef de l’Etat pour avoir su négocier à la hausse le quota qui a permis depuis deux ans de satisfaire la clientèle.

« On n’a plus de problèmes comme avant avec le nombre de pèlerins limité. Beaucoup avec leur argent n’avait pas accès au voyage. Maintenant on dispose de suffisamment de places et même pour les Maliens de l’extérieur qui désirent se rendre aux lieux saint de l’islam ». A en croire Dr. Hamza Maïga tout est fin prêt  pour attaquer le pèlerinage.

Le 1er vice-consul, Sultan, a noté les améliorations dans la délivrance des visas. « Le même jour où nous recevons le passeport, nous lui attribuons le visa. Cette année nous ferons tout notre possible pour qu’aucun pèlerin ne soit confronté à un problème de vis »,  rassurera-t-il.

Les premiers vols sur Djeddah sont prévus ce 6 août  et le retour des pèlerins de La Mecque commencera le 6 septembre.

O.D

INDICATEUR DU RENOUVEAU

Laisser une reponse