Mali : il est urgent de mettre en œuvre l’accord de paix, selon l’ONU

Antonio-Guterres-nation-unies

Le mardi 23 janvier 2018, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Son Excellence Monsieur Tiéman Hubert COULIBALY, a pris part au siège des Nations unies à New York, à la réunion du Conseil de sécurité consacrée à l’examen du quatrième rapport trimestriel 2017 du Secrétaire général sur la situation au Mali. Dans sa présentation du Rapport sous examen, Monsieur Jean-Pierre LACROIX, Secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix, s’est félicité de la coopération entre la MINUSMA et le Gouvernement du Mali, sous l’autorité du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA.

À cet égard, il a mis l’accent sur les progrès indéniables réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, notamment aux plans politique, institutionnel ainsi que dans les domaines de la défense et de la sécurité et de la justice.

Au nombre de ces progrès, il a fait mention de la création de la Commission vérité, justice et réconciliation, l’organisation de la Conférence d’entente nationale, la mise en place et l’opérationnalisation des autorités intérimaires dans toutes les régions du Nord, le lancement des patrouilles mixtes à Gao, la réouverture du Lycée de Kidal et le dialogue systématique et permanent entre le Gouvernement et la MINUSMA notamment dans le domaine des droits de l’homme.

À son tour, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Son Excellence Monsieur Tiéman Hubert COULIBALY, s’est réjoui de la mobilisation de la communauté internationale aux côtés du Mali et des pays du G5 Sahel.

Il a exprimé la haute appréciation du Peuple et du Gouvernement du Mali aux membres du Conseil, au Secrétaire général des Nations unies, Monsieur Antonio Guterres ainsi qu’à tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux pour leur soutien constant dans la résolution de la crise multidimensionnelle de laquelle notre pays se remet progressivement.

À cet égard, il a réaffirmé la ferme détermination du Gouvernement à poursuivre son engagement dans la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité sur le Mali et de l’Accord pour la Paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

Durant son séjour, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a eu des entretiens avec plusieurs hauts responsables du secrétariat général des Nations unies et nombre d’Ambassadeurs de pays membres du Conseil de sécurité.

Il s’agit de :

– Monsieur Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations unies;
– Monsieur Jean-Pierre LACROIX, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix ;
– Son Excellence Monsieur François DELATTRE, Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies ;
– Son Excellence Madame Nikki Haley, Ambassadrice, Représentanet permanente des Etats-Unis d’Amérique auprès des Nations Unies;
– Son Excellence Monsieur Vassily Alekseevich Nebenzia, Ambassadeur, Représentant permanent de la Fédération de Russie auprès des Nations unies.
Au cours des échanges, le Ministre a entretenu ses interlocuteurs des derniers développements de la situation politique au Mali et des directives que le Président de la République, Chef de l’Etat a assignées au nouveau Gouvernement dirigé par Soumeylou Boubeye MAIGA.

Après New York, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, SEM Tiéman Hubert COULIBALY se rendra à Addis-Abeba où il prendra part à la 32ème session du Conseil exécutif de l’Union africaine suivie du 30ème Sommet de l’organisation continentale, prévus respectivement les 25 et 26 et du 28 au 29 janvier 2018.

Koulouba, le 23 janvier 2018

DIPLOMATIE.ML

Laisser une reponse