Mondial 2018 : La Fifa sanctionne de nouveau la Femafoot

Les_Aigles_du_Mali

Même après son départ, l’ancien sélectionneur des Aigles du Mali, Alain Giresse, continue de faire des dégâts. Après la suspension de la Fédération malienne de football (Femafoot) par la FIFA en mars dernier suite à la dissolution de son Comité exécutif par le ministre des Sports, l’instance suprême du football mondial vient de nouveau sanctionner la Femafoot sept mois après à travers sa commission de discipline.

Dans une correspondance envoyée à son secrétariat, la Fifa tient responsable la Femafoot des incidents intervenus lors de la 4e journée éliminatoire de la Coupe du monde Russie 2018 entre le Mali et le Maroc (0-0) le 5 septembre dernier.

“La Femafoot est tenue responsable pour la violation des arts. 65 et 67 du Code disciplinaire de la FIFA, des arts 4 al. 2 et 29 al. du Règlement de la FIFA sur la sûreté et la sécurité des stades ainsi que de l’art. 2 de l’Annexe C du Règlement  de la FIFA sur la sûreté et la sécurité  des stades, pour les incidents survenus lors du match de la compétition préliminaire de la Coupe du monde de la FIFA Russie 2018 entre les équipe représentatives du Mali et du Maroc le 5 septembre 2017”.

Ce jour là, le staff technique conduit par Alain Giresse, alors sélectionneur principal des Aigles du Mali, avait été pris à partie par des supporters mécontents après la honteuse défaite de 6-0 à Rabat des Aigles face aux Lions de l’Atlas pour le compte de la 3e journée des éliminatoires.

Donc en application de son Règlement, la FIFA n’a pas eu la main tendre avec la Femafoot. “La Femafoot est condamnée au paiement d’une amende d’un montant de CHF 15, 000 (9  millions F CFA environ). Cette amende est payable dans un délai de 30 jours à compter de la notification de la décision (la décision a été notifiée le 28 septembre, ndlr)”, peut-on lire dans la correspondance de la Commission de discipline présidée  par le Paraguayen Alejandro Piera .

” La Femafoot est mise en garde. Elle est ordonnée de prendre et mettre en œuvre toutes les mesures appropriées afin de garantir qu’elle se conforme à la règlementation de la FIFA. Si de tels incidents devraient se reproduire dans le futur, la commission de discipline de la FIFA n’aurait pas d’autre choix que d’imposer des sanctions plus sévères à l’encontre de la Femafoot” , prévient la FIFA

FOOTMALI

Laisser une reponse