Réligions : La Grande mosquée de Bamako baptisée du nom du roi Fayçal

Minolta DSC

Inaugurée le 30 juillet 1976, la grande mosquée de Bamako à Bagadadji porte désormais le nom du roi Fayçal Bin Abdoul Aziz d’Arabie saoudite. Le baptême a été célébré ce samedi en présence du ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Oumar Hass Diallo, et de l’ambassadeur du Royaume d’Arabie saoudite au Mali.

Par décret présidentiel pris en conseil des ministres le 5 avril 2017, la Grande mosquée de Bamako porte le nom du roi Fayçal Bin Abdoul Aziz (paix à son âme) d’Arabie saoudite. La Grande mosquée de Bamako, construite en 1948, a subi une reconstruction à partir de 1966 grâce au soutien du Royaume d’Arabie saoudite sous la direction du roi Fayçal. Elle fut inaugurée le 30 juillet 1976 par l’ancien président de la République le général Moussa Traoré.

La cérémonie de baptême a commencé d’abord par la lecture de quelques versets coraniques.

Elle a suivi par le mot de remerciement du représentant de la famille fondatrice de Bamako, Aboubacar Sidiki Touré, ancien ministre. Il a salué ce geste des autorités à l’endroit de l’Arabie saoudite, deuxième pays au monde à reconnaître l’indépendance du Mali. Il a transmis les salutations fraternelles des familles fondatrices au président de la République et à tout le gouvernement.

Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique, a transmis les salutations de la communauté musulmane du Mali au Royaume pour ses innombrables réalisations au Mali.

L’ambassadeur du Royaume a remercié le chef de l’Etat pour la décision courageuse de donner le nom du roi Fayçal à la Grande mosquée. L’histoire de la Grande mosquée, dira-t-il, remonte de la visite du roi Fayçal au Mali le 17 septembre 1966 sous le régime de  l’ancien président Modibo Kéita qui a permis la réalisation de ce joyau qui fait aujourd’hui la fierté de la communauté musulmane au Mali.

Le ministre Diallo a invité la communauté musulmane à l’union sacrée pour faire face aux défis de l’heure et sollicité de l’ambassadeur l’extension de la mosquée devenue étroite. Il a introduit une demande de soutien auprès du Royaume dans plusieurs domaines notamment sur le plan militaire et logistique en faveur de notre pays qui traverse une période difficile de son existence et invité le grand imam du Royaume d’Arabie saoudite à venir au Mali communier avec ses frères musulmans.

La cérémonie de baptême a été marquée par la remise d’un tableau d’honneur par l’ambassadeur de l’Arabie saoudite au président de la République et qui retrace les différentes visites du roi Fayçal au Mali.

O.D

IR

Laisser une reponse