Les responsables de la société QNET devant la presse malienne

Qnet

‘’Nous voulons contribuer au développement du Mali’’

Le lundi 8 janvier 2018, les responsables de la Société internationale de vente directe (QNET) étaient face à la presse à l’hôtel Radisson Blu de Bamako en vu d’aider les medias du Mali à mieux comprendre l’industrie de la vente directe et ses avantages pour  l’économie locale. Ladite conférence de presse était animée par le patron de Qnet, David Sharma en présence des autres responsables de la société comme Clément Ahiman, Joseph Coboy, Muqtadir Suwani, Elaine Aisyah, du patron de l’agence du Mali, Yacouba Traoré.

Dans une présentation faite par Clément Ahiman, il ressort que QNET est une société internationale de vente directe, constituée et établie à Hong Kong, où s’opère la vente de produits de qualité via son magasin en ligne à www.qnet.net depuis 1998 à travers des efforts d’entrepreneurs individuels en marketing de réseau, des Représentants Indépendants. « QNET est un membre reconnu de l’Association de la Vente Directe de Malaisie, l’Association de la Vente Directe de l’Indonésie, l’Association de la Vente Directe des Philippines et l’Association de la Vente Directe de Singapour, chacune de ces associations fait partie de la Fédération Mondiale des Associations de la Vente Directe (WFDSA) », a-t-il dit. A l’en croire, QNET a différents bureaux ainsi que des agents tiers dans plusieurs pays en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient, en Europe, en Asie Centrale et en Afrique.

Pour sa part, Joseph Coboy a précisé que QNET propose une grande variété de produits de haute qualité allant des soins cosmétiques et des produits de nutrition aux bijoux et aux montres fabriquées en Suisse. En réponse aux questions des journalistes, le patron de Qnet, David Sharma a signalé qu’il y’a plus de 15 millions de représentants indépendants à travers le monde. Accusé à tord ou à raison d’être une société d’escroquerie, le patron de Qnet David Sharma réfute l’accusation, avant de reconnaitre que la communication au sein de l’entreprise demeure un  défi réel. Parlant du lien qu’existe entre l’honorable Amadou Thiam à la société Qnet, il a indiqué que l’honorable Thiam est juste un consultant de Qnet. Pour lui, l’affaire (brouille contre Qnet) de Fana sera totalement gérée, et des mesures, dit-il, seront prises contre les agents récalcitrants de Qnet.

Aguibou Sogodogo

LE REPUBLICAIN

Laisser une reponse