USA : 6 millions de dollars pour la famille d’un jeune Noir tué par un policier

tamir

La ville de Cleveland va dédommager la famille de Tamir Rice, un jeune Afro-Américain de 12 ans tué par un policier blanc en novembre 2014… tout en niant toute responsabilité et refusant de poursuivre le policier.

Tamir Rice était un jeune Noir américain de 12 ans. Le 22 novembre 2014, il jouait dans la rue avec un pistolet en plastique. Il le faisait tourner sur son doigt et pointait les passants avec, avant de le ranger dans sa ceinture et de jouer avec la neige.

C’est sur une vidéo de télésurveillance que l’on peut voir les quelques instants qui précèdent l’arrivée de la police (à la 7ème minuute environ) dont l’un d’entre eux, Timothy Loehman, 26 ans, tout juste arrivé, tire deux coups de feu dans l’abdomen du jeune garçon, qui s’écroule.

Inquiet, un témoin avait appelé la police : «Il y a un gars avec un pistolet », a-t-il dit selon la bande audio de l’appel. «C’est probablement un faux pistolet, mais il le pointe vers les passants ». Dans sa transmission aux policiers, l’opérateur n’a pas donné ces détails.

«Blacks lives matter»

L’Amérique est choquée, d’autant que ce meurtre intervient quelques semaines après celui de Michael Brown, un Afro-Américain de18 ans, non armé et abattu le 9 août 2014 par un policier blanc, de nouveau. Une série d’émeutes s’ensuivra à Ferguson.

L’enchaînement d’homicides depuis 2012 à l’encontre de la population afro-américaine sur fond de racisme structurel déclenche une série de mobilisations sous le slogan «Black lives matter» (les vies noires comptent). Pour autant, aucun des policiers ne sera poursuivi.

6 millions de dollars pour renoncer à poursuivre la ville

A Cleveland, le bureau du procureur a conclu que le tir était justifié par la légitime défense, l’arme ressemblant à une vraie, l’enfant pouvait être ainsi considéré comme une menace.

Une décision confirmée par un grand jury en décembre 2015. Le tribunal a précisé qu’il n’y avait vu «aucune faute» mais a demandé à la ville de Cleveland de dédommager la famille à hauteur de 6 millions de dollars sur deux ans. Een échange, «les plaignants renoncent à leurs poursuites contre la ville» et les personnes impliquées.

La police de Cleveland donne des leçons à la famille Rice

La police locale, par le biais de son président, Stephen Loomis, s’est fendue  ce lundi 25 avril, d’un communiqué de presse pour le moins étonnant.

Affirmant que la mort de Tamir Rice a été «une tragédie absolue autant pour la famille Rice que les officiers impliqués et leurs familles» (sic), elle «espère que la famille a utilisé une partie de cet argent pour aider à l’éducation des jeunes de Cleveland au danger associé à la mauvaise manipulation des armes factices»…

ZAMAN FRANCE

Laisser une reponse